Délégationde Vendée

Cercle de silence à La Roche-sur-Yon

Samedi 25 février 2017 à 10 h 30 Carreau des Halles

Cercle de silence à La Roche-sur-Yon

publié en février 2017

Un cercle de silence organisé à l’initiative des associations qui sont parties prenantes dans le soutien et l’accompagnement des étrangers, demandeurs d’asile ou autres migrants a lieu ce samedi 25 février 2017 à 10 h 30 à La Roche-sur-Yon.

Des événements vendéens qui ont lieu pendant les vacances :

  • La famille géorgienne avec trois enfants a disparu de Vouvant à la veille des vacances. Les gendarmes venaient leur notifier une assignation à résidence. Nous sommes inquiets car les enfants n’allaient pas bien.
  • Une autre femme algérienne et ses deux enfants (scolarisés à Mendés et Haxo) ont reçu la visite des gendarmes leur disant qu’un avion les attendait à Nantes, trois heures plus tard. Cette femme avait fui son mari. Elle ne s’est pas rendue à l’aéroport.
  • Une femme érythréenne avec trois enfants (collège Jean-Yole) devait aussi partir par un avion à 6 h 20 le lundi des vacances. La préfecture a maintenu sa position malgré tous les éléments nouveaux apportés et cela est remonté jusqu’au Conseil d’État.
  • La famille tchétchène soutenue dans la région de Sèvremont est convoquée demain. Là-encore la préfecture reste rigide sur ses positions malgré tous les éléments positifs et va faire prendre un grand risque à la famille en révélant son identité aux autorités russes.
  • Quarante-deux Calaisiens en centre d’accueil et d’orientation (CAO) sont toujours « dublinés » en Vendée. Record régional. Là encore rigidité de la préfecture. Le préfet de la Loire-Atlantique en a « dédubliné » une quinzaine. Le premier routing (réservation d’avion) a été remis à un Soudanais du CAO de Fontenay cet après-midi. Départ Nantes à 6 h 20 le 1er mars.
  • Un jeune Afghan, reconnu mineur à Calais est venu au CAO pour mineurs de Mormaison avec quatre autres. Deux ont été acceptés en Grande-Bretagne. Un est accepté en France, un a disparu, retour vers Calais et l’autre a reçu un rejet de sa minorité par le service d’aide sociale à l’enfance (ASE) de Vendée.

Reportage de France 3 (« 19/20 Pays de la Loire ») :

Imprimer cette page

Document

Faites un don en ligne