Délégationde Vendée

La présidente nationale du Secours Catholique à la rencontre des bénévoles vendéens

Véronique Fayet en Vendée.

publié en mars 2017

C’est le mardi 28 mars que Véronique Fayet, présidente nationale du Secours Catholique-Caritas France, a partagé un après-midi de discussion à La Roche-sur-Yon avec 75 bénévoles représentant les 31 équipes et 5 services de la délégation de Vendée. Véronique Fayet a été accueillie par la vice-présidente Annie Guyau, le nouvel aumônier Frédéric Laurent, la trésorière Annette Streuli, le délégué François Soulard et les 5 salariés de la délégation. L’échange s’est fait autour du projet national 2016-2025 du Secours Catholique et de la campagne 2017 « Liberté, Égalité, Sans préjugés ».

La présidente du Secours Catholique a rappelé les 4 changements visés dans ce projet national « Ensemble, construite un monde juste et fraternel » : nous sommes là pour changer la société, pour regarder les causes de la pauvreté au travers de 4 changements essentiels. Des changements qui sont à notre portée :

  • La place des personnes en difficulté : une révolution culturelle dans nos têtes.
  • L’accès aux droits : permettre à ce que chacun y est accès, avec ces 2 points fondamentaux que sont l’éducation et le travail.
  • Les inégalités territoriales : avec la chance d’avoir 68 000 bénévoles en France qui permettent une observation très fine notamment des territoires très isolés, sans oublier les inégalités internationales avec les 165 Caritas qui soutiennent des projets.
  • La question interculturelle et religieuse pour faire ensemble : montrer que vivre ensemble, c’est possible et ça fait grandir tout le monde !

« 10 ans pour porter tous ces changements ensemble ! »

La présidente a rappelé que si l’on est dans le jugement a priori on ne peut pas être dans la fraternité. On ne peut pas regarder comme un frère celui à qui on a collé une étiquette ! La campagne « Liberté, Égalité, Sans préjugés » vise à combattre les idées fausses, chiffres à l’appui, en entreprenant un tour de France contre les préjugés et en allant à la rencontre des citoyens.

Il faut en débattre en équipe, s’éclairer mutuellement pour ensuite apporter aux autres nos arguments. Les mieux placés pour en parler sont les personnes en situation de précarité. À nous de leur permettre de le dire ou d’en être les rapporteurs. La pédagogie de la rencontre c’est ce qui nous change alors proposons aux personnes de venir nous voir !

L’après-midi s’est clôturé à l’ICES (Institut catholique d’études supérieures) avec une conférence sur la charité et la justice sociale. L’engagement du chrétien dans la société.

Imprimer cette page

Portfolio