Délégationde Vendée

Crise sanitaire

Une présence sur tout le territoire

Dès le début de la crise et du confinement, l’association a pris la responsabilité de fermer ses lieux d’accueil collectifs afin d’endiguer la propagation de la pandémie. Elle s’est donnée les moyens de réorganiser des actions au plus vite auprès des plus démunis en toute sécurité pour les bénévoles et les personnes accueillies.

Une présence sur tout le territoire

Le Secours Catholique réorganise son accompagnement.

Le Secours Catholique poursuit ses actions, à distance, réorganisant son accompagnement en mettant en place de nouvelles formes de fraternité de proximité : contact avec les familles par téléphone pour être à l’écoute de leurs besoins, soutien téléphonique aux personnes âgées ou isolées, numéro d’écoute et d’aide administrative, distribution de chèques-services pour permettre aux familles démunies de s’approvisionner…

Nous savons combien il peut être frustrant pour toutes les personnes, engagées précédemment ou pas, de ne pas pouvoir agir actuellement comme elles le souhaiteraient. Mais il est impératif pour la santé de tous que les règles soient respectées.

Aujourd’hui, dans notre délégation de Vendée, nous avons mis en place les actions suivantes :

Vingt-quatre équipes locales assurent, sur le terrain avec cent trente bénévoles qui se relaient, une aide alimentaire aux familles qu’elles accompagnaient déjà. En lien avec les mairies, le CCAS et travailleurs sociaux et avec l’accord de la DDCS et de la préfecture, ces distributions se font sous forme de colis alimentaires avec prise de rendez-vous préalable, dans le respect les règles de sécurité sanitaire exigées. À compter du 6 avril, la mise en place de chèques-services permet aux équipes locales qui auraient des difficultés dans cette gestion de colis alimentaires, d’apporter une réponse rapide et sécurisée aux familles les plus démunies. L’association a débloqué, il y a dix jours maintenant, 2.5 millions d’euros pour acheter ces chèques-services. Ils permettent aux personnes en situation de précarité de s’approvisionner dans les magasins alors même que les activités des associations sont réduites et que les petits travaux qui leur permettaient de tenir le coup ont disparu.

Nous attendons que les pouvoirs publics, au niveau national et local, poursuivent la coordination de l’action auprès des personnes les plus fragiles afin que la réponse à leurs besoins puisse se faire dans la durée et dans le respect strict des consignes sanitaires nécessaires pour endiguer la contagion.

Pour poursuivre notre mission auprès des plus fragiles, nous avons besoin de votre solidarité : https://bit.ly/doncorona

Imprimer cette page

Faites un don en ligne