Délégationde Vendée

Crise sanitaire

Mobilisation en faveur des plus fragiles

Malgré les mesures de confinement, dans le respect des règles sanitaires, en lien avec leurs partenaires, à Chavagnes-en-Paillers, les bénévoles se rendent disponibles et soutiennent les plus fragiles particulièrement touchés.

Mobilisation en faveur des plus fragiles

publié en avril 2020

Si le confinement est une arme indispensable dans la lutte contre la pandémie actuelle, il ne fait qu’aggraver les problèmes des personnes en difficulté, d’autant plus que l’action des bénévoles du Secours Catholique s’en trouve compliquée. Le vestiaire est bien sûr fermé… sauf urgence ! Cette semaine une maman n’avait rien pour vêtir une de ses filles de huit ans revenue de chez son ex-compagnon sans aucun vêtement de saison. Et les magasins sont fermés ! Appelée, la gendarmerie n’a bien sûr, rien pu faire. Un appel au Secours Catholique et, moins d’une heure plus tard, la maman repartait du vestiaire avec une pile de vêtements à la taille de l’enfant.

En mars, nous avons fourni une aide alimentaire un peu particulière. Nous avons pu porter un colis aux familles ; ce colis alimentaire comportait des aliments secs, des conserves de notre réserve, mais aussi centaine de kg d’aliments frais que le restaurant d’une entreprise fermée a mis à notre disposition. La distribution a été faite par des bénévoles de moins de soixante-dix ans munis des autorisations réglementaires. En avril, la Banque alimentaire ouverte « en mode coronavirus », nous allons pouvoir distribuer une aide, toujours par portage dans les familles en respectant les règles d’hygiène préconisées.

L’association a mis en place des chèques-services par carnet de 50 euros qui permettront aux familles bénéficiaires de s’approvisionner dans les superettes et grandes surfaces. Nous en avons distribués à ce jour pour 500 euros, après contacts téléphoniques avec une trentaine de familles de notre secteur. Ils nous donnèrent l’occasion de les écouter, de prendre des nouvelles de leur santé et de leurs difficultés éventuelles…

Nous sommes bien sûr en contact avec les services sociaux, CCAS des communes et assistantes sociales qui nous ont déjà signalé plusieurs familles à aider.

Au sortir du confinement, avec la crise économique inévitable, le nombre des personnes en difficulté risque d’augmenter fortement. Nous serons là pour y faire face de notre mieux…

Hubert, bénévole de Chavagnes P..

Pour poursuivre notre mission auprès des plus fragiles, nous avons besoin de votre solidarité : https://bit.ly/doncorona

Imprimer cette page

Faites un don en ligne